top of page
Rechercher

Comment libérer l'angoisse ?




L'angoisse est un sentiment oppressant qui peut venir à tout moment, et génère un sentiment de perte de contrôle et de panique. Pour mieux répondre à la question : "Comment libérer l'angoisse ?", il faut comprendre d'où vient l'angoisse. L'angoisse est profondément liée à la peur qu'a le corps de mourir. Pour mieux comprendre ce qu'est le corps, je vous renvoie à mon post "Et si le corps n'était pas ce que l'on croit..." Mais que le corps soit une image ou un ensemble d'atomes et de molécules, l'angoisse est bel et bien liée à la peur qu'a le corps de souffrir et de mourir. Et si je meurs, si mon corps disparaît, si je ne suis pas mon corps, que suis-je ?


C'est cette simple question métaphysique le plus souvent inconsciente, qui peut parfois nous réveiller la nuit ou créer une crise d'angoisse à n'importe quel moment de la journée, nous empêchant parfois de sortir à l'extérieur, dans le monde. En fait, cette question "Que suis-je ?", qui parait simple, réveille les trois motivateurs primaires de notre ego (le personnage que nous sommes maintenant), et qui sont le besoin de sécurité (le plus profond), le besoin d'amour et le besoin de contrôle. C'est pour cela que lorsque la crise d'angoisse arrive, nous avons peur (manque de sécurité), nous avons un sentiment de vertige (manque de contrôle) et nous nous sentons souvent très seul au monde (besoin d'approbation, d'amour). L'angoisse est maintenue par ces trois programmes de survie que sont le besoin de sécurité, le besoin d'amour et le besoin de contrôle.


Bien, la question suivante est : une fois que nous savons cela, comment se libérer de l'angoisse ? La première chose à faire, est d'accepter l'angoisse. Plus, vous allez la fuir, plus vous allez vouloir la contrôler, plus vous la faites exister. Ce n'est que de l'énergie qui vient d'un mécanisme de survie, elle n'a aucune intelligence, elle ne vous veut ni du bien ni du mal.


Souvenez-vous de cette affirmation de Carl Jung : "Ce à quoi on résiste, persiste". Alors, ne combattez pas l'angoisse, ne la fuyez pas, décidez que vous arrêtez de la subir, acceptez-la ! Un fois que vous décidez de l'accepter, vous êtes déjà dans une position plus forte pour la libérer, vous commencez à reprendre votre pouvoir.


Ensuite, maintenant que vous savez ce qui retient l'angoisse, n'attendez pas les crises. Asseyez-vous calmement et devenez observateur(trice) des situations qui créent l'angoisse comme si vous regardiez le film de quelqu'un d'autre et regardez, laissez venir les besoins de sécurité, les manques de contrôle et les manque d'amour qui sont en arrière-plan et qui retiennent l'angoisse, et laissez-les partir, déblayez-les, tout simplement. Décidez que c'est vous qui décidez ! Pas votre mental, pas votre subconscient, pas vos programmes de survie, c'est bien vous qui décidez et qui reprenez votre pouvoir ! Si vous ne savez pas faire ce travail de déblayage, la journée Le Pouvoir en Soi - le déblayage ou les ateliers Bien dans sa tête peuvent vous intéresser.


Et ensuite, allez à l'intérieur de vous, prenez-le temps de vous connecter à ce sentiment d'avoir déjà la sécurité, l'amour, la maitrise en vous, remplissez-vous, nourrissez-vous de ces sentiments qui ont toujours été là mais auxquels vous ne pouviez pas vous connecter. Laissez partir le monde un instant pour juste ressentir la plénitude de votre Être, juste là, à l'intérieur de vous.


Il vous faudra peut-être plus d'une fois pour y arriver, mais si votre motivation pour vous libérer de l'angoisse est plus forte que les bénéfices inconscients que l'angoisse vous apporte, alors, vous avez toutes vos chances de vous en libérer vous-même dans la douceur et la bienveillance.


Avec Amour

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page