top of page
Rechercher

La peur, l'angoisse

Pour certains, la peur, l'angoisse, est une compagne quotidienne. Cela peut être la peur d'aller travailler, la peur de rentrer à la maison, la peur de dire ce que l'on ressent, la peur de parler en public, la peur d'être quitté, la peur de partir, la peur d'aimer, la peur d'être aimé(e), la peur d'être seul(e), la peur du monde, la peur de vivre, et au plus profond, la peur de mourir...


En fait, si l'on suit la peur à la trace, on remonte jusqu'à la préhistoire, puis, jusqu'au moment où l'Être infini a choisi de faire l'expérience de ce que c'est que d'être un individu séparé du Tout, dans un corps. L'homme préhistorique a dû vivre cette peur au quotidien ; peur de ne pas savoir quoi manger, de manger la mauvaise nourriture, peur de l'eau dans laquelle il pouvait se noyer, peur de s'enliser du vent, peur du froid, peur du feu, peur des animaux, peur de ceux qui étaient plus forts que lui... peur de mourir ; peur de ne jamais retrouver cet état de grâce et de pure joie qu'il avait toujours connu en tant qu'Être infini. C'est cette même peur et cette même recherche du bonheur, de la joie et de la paix qui continuent et que nous ressentons aujourd'hui.


Alors pour ne pas mourir, nous nous soumettons, nous nous taisons, et nous continuons d'avoir peur des plus forts sans savoir que les plus forts vivent eux aussi la peur, différemment, de manière souvent plus subconsciente et refoulée.


Mais pourquoi gardons-nous cette peur de ne pas être aimé et cette peur de mourir ? Voici le schéma décrit par Lester Levenson : "Le désir de survivre en tant que corps est ce qui rend notre comportement actuel aberrant. Tout le monde veut l’approbation , l’amour, lutte dur pour l’avoir, fait beaucoup d’efforts toute sa vie durant pour en avoir. En tant que bébé, en tant qu’enfant jusqu’à l’âge adulte, nous avons cru que si nous n’avions pas l’approbation de nos parents, ils ne prendraient pas soin de nous, et par conséquent que nous allions mourir ! Alors, nous avons développé des schémas pervertis, basés sur un comportement aberrant en supprimant nos propres désirs et envies, afin d’avoir cette approbation de nos parents, qui signifiait la survie. Les schémas sont profondément subconscients parce qu’ils se forment dans les premières années, tout au long de notre vie, et avec tellement d’inhibition, que c’est extrêmement difficile de réouvrir notre subconscient pour les examiner maintenant. Cependant, dès que nous savons que nous ne sommes pas le corps, tout ce comportement disparaît."


Si la peur de ne pas survivre en tant que corps est si forte, alors comment s'en libérer ? Ce qui est intéressant, c'est que c'est cette même peur qui nous permet de sortir de la conscience d'esclavage dans laquelle 95% de l'humanité se trouve coincée. La peur va activer le système sympathique qui va nous donner l'énergie de sortir de l'apathie, de sortir du chagrin, de fuir ou combattre !


Alors, là encore la première chose à faire, c'est de dire oui à la peur, de la reconnaitre. Lester nous explique que les émotions sont des programmes et que chaque émotion vient pour être libérée, alors il est important de dire oui à cette émotion de peur. Le fait de lui dire oui, va réduire son intensité et vous pourrez plus facilement la regarder. Faites-lui face : si elle parait plus grande que vous, décidez de changer cela et autorisez-vous à être plus grand(e) que la peur parce que si vous faites demi-tour sur vous même et que vous êtes face à votre mental, à votre peur, regardez bien ! Où est-elle concrètement ? Et la peur, c'est quoi ? Un sentiment, un ressenti, une image, un film, mais concrètement ? La peur n'est plus grande que nous que parce que nous la laissons être plus grande. Mais pour pouvez décider que vous en avez assez et que vous voulez changer cela. Vous pouvez utiliser votre colère pour cela. Cela suffit ! J'en ai fini avec la peur ! Grandissez-vous jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'un point que vous décidez d'effacer. Et en faisant cela, vous reprenez votre place, vous vous reconnectez à ce que vous êtes vraiment au-delà du corps, au-delà du mental, au-delà du rêve !


Essayez ! C'est seulement ainsi que vous saurez que c'est possible et que vous êtes votre propre Maître !


Avec amour

Si vous souhaitez apprendre à déblayer les émotions négatives, rejoignez-nous lors d'un séminaire Le Pouvoir en Soi




82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page