top of page
Rechercher

L'orgueil

Nous voilà arrivés en orgueil, tout en haut de l'AGFLAP ! Nous sommes sortis de l'apathie, du chagrin, nous avons traversé la peur, nous sommes arrivés en envie qui a libéré notre colère pour nous amener à une conscience de faire plutôt que d'avoir (cf. les articles précédents : l'apathie, le chagrin, la peur, l'envie, la colère).


En 1984, Lester Levenson disait à un groupe d'adeptes que l'humanité était arrivée en "orgueil". Il nous a fallu des millions d'années pour sortir de l'état apathique le plus destructeur, et arriver en orgueil. Alors, nous avons une chance extraordinaire de vivre cette période et cette étape où nous avons beaucoup d'énergie, car l'orgueil est une énergie forte qui peut nous soutenir pendant très longtemps. La personne qui est en orgueil se sent sûre d'elle, souvent supérieure, elle pense qu'elle a toutes les réponses et qu'elle a raison ; ce sont les autres qui doivent se rallier à son opinion et à sa manière de faire.


Mais attention, si l'orgueil est un stade sécurisant, il est important d'en prendre conscience et de ne pas y rester prisonnier. La personne qui stagne en orgueil cesse d'évoluer, elle pense qu'elle est arrivée et qu'elle a LA solution ou toutes les solutions, et généralement, elle ne veut entendre parler de rien d'autre.


Chaque individu passe par ce stade d'évolution qu'est l'orgueil puisqu'il est le dernier stade, le dernier pallier à dépasser avant d'arriver en courage. Comme tous les autres stades de l'AGFLAP, c'est une vision distordue de la Réalité, mais peut-être plus traître que les autres parce que le plus souvent, elle nous renvoie une image de nous que nous aimons. On peut rester coincés en orgueil pendant très longtemps, tant il renforce notre identification à l'ego, à : "'J'ai des connaissances que vous n'avez pas", "Je suis quelqu'un d'important", "Je peux vous aider", "Je peux vous sauver", mais cela peut être aussi : "Je suis différent des autres", "Vous ne pouvez pas me comprendre", "Personne ne souffre autant que moi", "Personne ne peut rien pour moi", etc. L'orgueil est une très forte identification à l'ego !


Comment sortir de l'orgueil ? Comme pour tous les autres stades, en le reconnaissant et en l'acceptant. Ensuite, reprenez votre poste d'observateur, regardez-vous agir et interagir avec les autres. Quelle est votre attitude ? Quelle est votre posture ? Quel est votre ton ? Quelle énergie, quel message est-ce que vous exprimez ?


Puis, écoutez-vous parler et écoutez-vous dialoguer. Quels sont les mots que vous utilisez ? Avec quel ton ? Permettez-vous à l'autre de s'exprimer ? Ecoutez-vous ce que l'autre vous dit ? Ecoutez-vous vraiment ?


Et enfin, allez-voir ce qui retient votre attitude. Tout au fond de vous, manquez-vous de confiance ? Avez-vous peur d'être défié ? Avez-vous besoin d'impressionner ? Avez-vous peur que l'autre envahisse votre territoire ? Avez-vous peur de l'autre ? Du monde ? Pour le dire autrement, avez-vous un besoin, un manque d'approbation ? Avez-vous un besoin, un manque de contrôle ? avez-vous un besoin, un manque de sécurité ? Lorsque vous avez l'approbation, l'amour, la maîtrise, la sécurité, lorsque ces sentiments sont ancrés en vous, vous n'avez pas besoin de prouver ou d'impressionner !


Si vous faites une introspection honnête, vous apprendrez beaucoup sur vous-même, et si vous voyez que vous êtes dans un schéma où vous vous imposez aux autres d'une quelconque manière, en le reconnaissant et en prenant la responsabilité, vous reprenez votre pouvoir et votre capacité à changer votre rapport aux autres et au monde. Vous êtes alors prêts à sortir de l'orgueil.


Une introspection honnête veut dire une désidentification de l'ego pour s'identifier davantage à ce que vous êtes véritablement. Alors, vous ne tirez plus votre force de votre physique ou de votre mental, mais d'une présence intérieure qui vous apporte la connaissance, la certitude, un sentiment de : "Je suis ce que je suis, l'autre est ce qu'il est, et tout est bien" ; vous n'êtes plus bousculé par les autres et par le monde, vous n'avez plus besoin de prouver quoi que ce soit, vous commencez à ressentir une force nouvelle qui n'a rien à voir avec l'intellect ou avec les émotions.


Est-ce que cet état est permanent ? Non, pas tout de suite, mais plus ferez cette introspection, plus vous vous observerez, plus vous reprendrez confiance, plus vous reprendrez votre véritable pouvoir et plus vous ressentirez cette présence d'amour et d'ouverture à l'intérieur de vous qui vous donnera accès à plus de compréhension et de Connaissance.


Avec amour

Chantal


Pour en savoir plus, renseignez-vous sur Le Pouvoir en Soi




9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page